Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Bonjour Fabrice, Olivier et Alexandre

Vous trouverez ci-joint la presse pour le CD de Pierre Durand "Chapter One : NOLA Improvisations" que Socadisc et Absilone distribuent, Reférence socadisc : 842599.

Pour rappel, le label a annoncé la sortie au 24/09/2012, vous trouverez ci-dessous la presse qui a répondu présente à ce jour.

D'autres chroniques et passages radio sont à venir, je vous tiendrai informés d'ici une quinzaine.

Le concert de sortie du disque est prévu le 25 octobre au Sunside à Paris. Suivent trois concerts de Pierre Durand sur ce projet en novembre 2012 à Paris et Dompierre.

N'hésitez pas à me contacter pour toute information utile.

 

Logo Les Disques de Lily

Jerome GRANSAC pour les Disques de lily

lesdisquesdelily@gmail.com

06 62 77 18 22

www.lesdisquesdelily.fr

Livret NOLA 1 300dpi

 Pierre DURAND - "Chapter One: NOLA Improvisations" - Reference socadisc : 842599


LA PRESSE DEPUIS LE 24 SEPTEMBRE:

Radio Internet

  PlayList-Classic-and-jazz.png

 

Classic and Jazz : Pierre Durand en playlist Découverte !!

Presse Internet 

 


 

logo-CJ  

 

logo---Elu-CJ.pngDisque ELU Citizen Jazz- 08 octobre 2012 - Arnaud Stefani

Chapter One : NOLA Improvisations se révèle donc résolument impressionniste. C’est une oeuvre à la fois naïve et complexe, sincère et engagée, jonglant avec la densité et l’épure, dont la plus belle qualité – si rare - est peut-être de surprendre à chaque instant."

article complet

 

Presse Internet


 

logo-culturebox-ftv.jpg  

 

  Culture BOX - France Télévisions


"Pierre Durand, hardi guitariste qui a pris la fâcheuse habitude d'arriver sur scène sans avoir rien préparé. Evidemment ces (faux) oublis font son vrai talent, puisqu'il s'applique ainsi à improviser entièrement le concert." 

  

 

  Télévision

logo-Pluzz.png

 

Pluzz - 19/20 Bretagne et Pays de la Loire du dimanche 23 septembre 2012

 


Journal télévisé avec à la 20ième minute (vingtième pile!) une interview de Pierre Durand sur sa prestation à Jazz aux Ecluses 2012.

  Radio


 

 

Francebleu_corse.gif

 

 

Emission "Arrivée d'air chaud" de Patrice Antona (France Bleu Frequenza Mora):

A la Une! (semaine du 22 septembre 2012).

Passage du titre "When I Grow Too Old To Dream"

Presse Internet


Logo-Mozaic-Jazz2.png

 

Mozaïc Jazz Chronique cd


"La musique de Pierre Durand n’est jamais inaccessible ou délibérément déstructurée, mais sa façon d’amener les choses, de cheminer dans l’épure comme dans l’amoncellement me semble inédite, ou pour le moins d’une grande fraîcheur."

 

 La chronique d'Olivier Acosta (Mozaic Jazz)  

Presse Internet 

 


Logo-Majazzotheque.jpg

 

 

Ma Jazzothèque (Pascal Gianninelli)

Jeu-concours pour gagner un exemplaire du cd de Pierre DURAND


ET


Carnet Rose Pierre DUrand - Carnet Rose

"Ce guitariste propose une vision ouverte et contrastée des cultures musicales qui composent le jazz et plus largement les musiques qui nous entourent: que ce soit celles des films, celles de l'Afrique, des Amériques, de l'Europe et même les musiques régionales. Douceur, tourment, mélancolie et joie alliant lyrisme et expressivité avec la rugosité du blues.!"

 

Presse Internet

Logo-Blog-JazzMagazine-Jazzman.png

 

Blog Jazz Magazine/Jazzman (Franck BERGEROT) - Concert 19/88

 
Erwan Boivent et son trio invitent Pierre Durand
Enseignant au Conservatoire de Rennes et à l’Université de Rennes où il dirige le Big Band universitaire, Erwan Boivent présente avec ses deux comparses un trio situé dans un triple héritage Abercrombie / Metheny / Scofield, avec une rythmique active, un jeu nerveux et incisif à dominante staccato, dont les phrases sont entrecoupées de fréquentes séquences en accords. Le répertoire consiste en d’adroits et distanciés arrangements de pièces empruntées à Frank Zappa (A Pound for a Brown, Twenty Small Cigars), Nick Drake et Radiohead. La performance de la soirée étant l’intégration très réussie de Pierre Durand qui apporte un relief et une présence indéniable au trio sans pour autant tirer la couverture à lui, même si sa gestuelle et surtout son expressivité grimaçante captent une partie de l’attention du public. Une gestuelle reposant sur une relation très intime et très décontractée avec son instrument. Un relief et une présence qui ressortent de la construction de ses solos, chacun bâti comme une histoire différente autour de véritables nœuds dramatiques qui font un peu défaut à son hôte.

La chronique de Franck Bergerot

Press Internet 


 

Logo-Blog-JazzMagazine-Jazzman.png

 

Blog Jazz Magazine/Jazzman (Franck BERGEROT) - Concert Jazz aux Ecluses

 

Coltrane dans les bayous
Je quitte donc ces réjouissances bon enfant pour réentendre Pierre Durand brièvement entendu la veille. Ses deux concerts de l’après-midi étaient prévus sur la Péniche-spectacle, à quai à Rennes lorsqu’elle ne navigue pas sur le canal. Mais elle a connu des avaries et se trouve immobilisée. C’est donc sous chapiteau que Pierre Durand annonce Coltrane qui ouvre de manière inattendu le disque “Nola“Nola” que lui a inspiré son séjour à la Nouvelle-Orléans au cours duquel il s’est enfermé seul dans un studio pour improviser sur ses impressions de voyage. L’un des plus vives parmi celles qui se sont imposées à lui, c’est de découvrir une ville échappant à ses clichés, où toutes les musiques se brassent. Aussi s’est-il souvenu de cette aspiration de Coltrane à jouer toutes les musiques en une seule note lorsqu’il a improvisé cet étrange raga louisianais baptisé Coltrane. Le répertoire solo de Pierre Durand se visite comme un songe où il faut savoir se perdre, ouvrir les portes qui s’ouvrent sur d’autres portes, et, après avoir traversé mille allusions insaisissables et d’improbables bayous, on se demande comment on a bien pu en arriver à ce Body and Soul en version swamp, tandis que le vieux standard de Sigmund Romberg When I Grow to Old to Dream prend des allures country. Mais du country au blues il n’y a qu’un pas que Durant franchit constamment, donnant de lui-même de la voix pour chanter Jesus Left Chicago dans un idiome qui fut celui par lequel il aborda la musique.

La chronique de Franck Bergerot

Presse Internet 


 

  bandeau_jars.jpg

 

Le Jars Jase Jazz (Guillaume LAGREE) - Chronique CD

 

Lectrices critiques, lecteurs caustiques, je vous préviens tout de suite, il y a un morceau que je n'apprécie pas dans le premier album du guitariste français Pierre Durand, c'est le 5e (" Au bord "), une sorte de gospel sur lequel je n'accroche pas malgré les noms prestigieux des chanteurs. Cette réserve posée, cet album m'intrigue, me dérange, me remue, me perturbe, bref, il m'intéresse.

La chronique de Guillaume Lagrée

Partager cette page

Repost 0
Published by

Glove viewers